En raison des événements actuels, les modalités de services assurés par Transitions Pro Bretagne sont modifiées.  Nous nous efforcerons tant que possible de les maintenir durant cette période exceptionnelle.

Nous vous invitons à consulter régulièrement notre site Internet. Des informations seront régulièrement mises à jour.

  • A partir du 16 mars au soir et ce jusqu’à nouvel ordre, les locaux de Transitions Pro Bretagne sont fermés.
  • Nous ne sommes plus en mesure de réceptionner le courrier : ni celui déposé dans la boite aux lettres ni celui déposé physiquement à l’entrée de nos locaux. Nous avons demandé à la Poste de conserver le courrier jusqu’à nouvel ordre. Nous ne pourrons donc pas vous faire retour de la bonne réception de vos documents et encore moins de la recevabilité de votre demande.
  • Nos équipes sont à votre disposition par mail : gestion@transitionspro-bretagne.fr ou par téléphone : 02.99.29.72.53.

A ce stade, la commission paritaire d’examen des dossiers prévue en mars est maintenue. Elle se déroulera par visio conférence. Celle du mois d’avril sera très certainement reportée.

Concernant les personnes actuellement en formation, vous trouverez-ci dessous un Question/Réponse rédigé par le ministère du travail :

Lien vers le Question/Réponse

L’organisme de formation, s’il en a la possibilité, doit mettre en place des modalités d’accès à la formation à distance et nous en informer par écrit (courriel).
En cas d’impossibilité d’organiser l’accueil au sein d’un organisme :

  • Lorsque le salarié effectue son projet de transition professionnelle pendant la durée de son contrat de travail (CDI ou CDD), il doit faire une demande de retour anticipé auprès de son employeur, de manière temporaire pendant la période de fermeture étant donné que le contrat est suspendu, l’employeur doit réintégrer le salarié au sein de l’entreprise. Si cela pose problème pour l’entreprise ,un arrêt de travail (en cas de maladie, garde d’enfant) ou procédure de chômage partiel devra être réalisé par l’employeur.
  • Lorsque que le salarié effectue son projet de transition professionnelle après le terme de son contrat de travail, les associations Transitions pro maintiennent la rémunération du stagiaire de la formation pendant la période de suspension. Dans ce cas de figure, les associations Transitions pro sont exonérées du contrôle de l’assiduité du stagiaire.
  • Si le bénéficiaire est en situation de stage pratique en entreprise et ne peut continuer son stage, il doit également se rapprocher de son employeur.

Communiqué de presse du ministère du travail

Notre siège à RENNES est de nouveau ouvert !

Venez rencontrer nos chargées d’information, avec ou sans rendez-vous ! Plus d’info sur nos horaires d’ouverture dans la rubrique « Prenons contact ».

Aller à la barre d’outils