Faire évoluer sa carrière après un problème de santé

J’ai toujours voulu travailler dans la technique, mais j’étais plutôt bonne élève à l’école alors on m’a orienté vers un bac littéraire, puis j’ai travaillé dans l’animation.

Mais le naturel revient au galop et j’ai fait une première formation d’adulte pour obtenir un CAP d’électricienne. J’ai travaillé 2 ans sur les chantiers. Et puis j’ai suivi une 2ème formation industrielle, niveau bac pro. Cela m’a permit d’occuper un poste de technicienne de maintenance en unité de valorisation énergétique dans l’incinération des déchets.

Mais au bout de 4 ans dans le métier, j’ai eu des soucis d’épaule. J’ai dû m’arrêter et je ne pouvais pas continuer mon métier, avec des gestes trop physiques et répétitifs.  

Je voulais faire évoluer ma carrière tout en restant dans ma branche, avec un métier différent.

Le travail de mon projet

J’ai souhaité me tourner vers l’informatique et l’automatisme industrielle pour rester dans le secteur de l’énergie. Dans mon poste de travail, j’étais amené à travailler avec des collègues qui exerçaient ce type de poste. J’avais aussi eu un premier aperçu de l’automatique industriel pendant ma dernière formation.

J’ai recontacté mon organisme de formation, le Greta, et j’ai pu échanger avec mes anciens formateurs sur mon projet de suivre le titre pro de technicien supérieur en automatique et informatique industrielle. Ça ne les a pas étonnés de me revoir, c’était la suite logique du parcours.

Pour le financement, je connaissais déjà le Fongecif et le CIF. Je me suis renseigné et j’ai découvert que Transitions Pro Bretagne avait pris la suite, avec le Projet de Transition Professionnelle. Le Greta m’a confirmé que je pouvais bénéficier de ce dispositif.

J’ai travaillé mon projet et j’ai déposer mon dossier en mai 2020. J’ai obtenu l’accord fin juin 2020.

Une promesse d’embauche avant la fin de la formation

J’ai débuté ma formation en novembre 2020. Je connaissais le centre de formation et les formateurs, je savais ou je mettais les pieds.

Pendant ma recherche de stage, je suis tombée sur une offre d’emploi, le job de mes rêves, en CDI ! J’ai postulé en précisant que je ne serais disponible qu’en juin 2021.

L’entreprise a proposé de m’embaucher, mais tout de suite ! Après discussion avec mon organisme nous avons trouvé un arrangement. Cet emploi a fait office de stage et pour la fin de ma formation, j’ai cumulé emploi + formation HTT.

 

 

J’ai démissionné de mon ancien poste et obtenu mon diplôme fin juin 2021.

Et je suis toujours en poste actuellement. Je suis désormais technicienne en instrumentation et contrôle de commande. Je m’occupe du système informatique et du réseau des capteurs sur une centrale électrique.

Un conseil pour les personnes qui veulent se lancer ?

Oser sortir de sa zone de confort pour aller vers du mieux !

Aller à la barre d’outils