Comment se reconvertir et changer de métier quand on est salarié ?
Comment financer sa reconversion professionnelle ?
Comment financer sa formation pour changer de métier ?

Quelle que soit la motivation derrière ce projet de changement de vie,  la question du financement est primordiale.

Compte Personnel de Formation ou Projet de Transition Professionnelle, voici un panorama des dispositifs qui pourront vous aider à mettre en place et à financer votre projet de reconversion professionnelle en maintenant votre rémunération.

Les PRINCIPAUX Dispositifs pour les salariés

Logo Mon compte formation

Le Compte Personnel de Formation est utilisable par tout salarié, tout au long de sa vie active, y compris en période de chômage, pour suivre une formation qualifiante ou certifiante dans le but de se reconvertir ou d’évoluer professionnellement. Le CPF a remplacé le droit individuel à la formation (DIF).

Pour un salarié à temps plein, ou à temps partiel, l’alimentation du compte se fait à hauteur de 500 € par année de travail, dans la limite d’un plafond de 5 000 €. Les droits restent acquis même en cas de changement d’employeur ou de perte d’emploi.

Le CPF est accessible sur Mon compte formation.

Ce site permet de visualiser :

  • Les droits acquis par le salarié tout au long de sa vie active et jusqu’à son départ à la retraite.
  • Les formations dont peut bénéficier personnellement le salarié. Il s’agit de formations permettant notamment :
    • d’acquérir une qualification (diplôme, titre professionnel, etc.)
    • d’acquérir le socle de connaissances et de compétences
    • d’être accompagné pour la validation des acquis de l’expérience (VAE)
    • de réaliser un bilan de compétences
    • de créer ou reprendre une entreprise

Financement des projets de formation : seuls les coûts pédagogiques sont pris en charge. L’achat de la formation se fait directement sur le site Mon compte formation.

Si le CPF ne suffit pas à financer l’intégralité des coûts liés à la formation, le salarié a la possibilité d’utiliser son CPF et de l’associer :

Le PTP est un dispositif qui a pris la suite de l’ancien Congé Individuel de Formation (CIF), avec des conditions d’accessibilité différentes.

Ce dispositif permet de réaliser une reconversion professionnelle et de se former à un nouveau métier. Le PTP permet au salarié de s’absenter de son poste de travail pour suivre une formation certifiante, 

Le PTP s’adresse aux salariés du secteur privé en cours de contrat CDI, CDD, aux intérimaires et aux intermittents, sous certaines conditions.

Ce sont les associations Transitions Pro qui gèrent ce dispositif. Rendez-vous sur notre page Projet de Transition Professionnelle pour plus de détails.

Le dispositif Transition Collective est mis en place début 2021 pour faire face à la crise économique dû au Covid-19.

Cette mesure a été adoptée dans le cadre du plan de relance. Le dispositif Transitions Collectives va permettre de financer des parcours de formation pour des salariés d’un territoire, d’une branche ou d’une entreprise qui souhaitent changer de métier.

Ces projets de reconversion doivent permettre d’anticiper une mutation et de proposer aux salariés de se former pour y faire face ou réorienter leur parcours professionnel.

Les associations Transitions Pro sont associées à d’autres opérateurs pour gérer ce nouveau dispositif.

Pour plus d’informations, consultez notre actualité : Transitions Collectives : un dispositif du plan de relance

La Pro-A vise à faciliter, au sein de l’entreprise, un changement de métier ou de profession, ou une promotion sociale ou professionnelle, via l’obtention d’une certification professionnelle acquise après une formation en alternance.

La formation organisée au titre de Pro-A repose sur l’alternance entre :

  • des actions de formation délivrées par l’organisme de formation
  • des activités professionnelles en entreprise, en lien avec la formation suivie.

La Pro-A est une co-construction entre l’entreprise et le salarié. Lorsque la demande de reconversion ou promotion par alternance est à l’initiative du salarié, le salarié doit se rapprocher de son employeur afin de discuter de la possibilité d’engager une telle démarche.

L’employeur peut, si besoin, se rapprocher de son opérateur de compétences afin de connaitre les modalités de financement du dispositif, et la liste des certifications éligibles au sein de son secteur d’activité.

Plus d’info sur le site service-public